NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

Patrouilleurs/Agents de surveillance
La réflexion sur ce dossier est posée

La première réunion du groupe de travail s'est tenue le 7 janvier 2010. Cette méthode de travail a été retenue afin d'examiner tous les thèmes relatifs à un dossier sensible, dont il faut rappeler que la précédente négociation avait échoué il n'y a pas très longtemps[il est vrai qu'elle avait été mal engagée , notamment en globalisant à l'époque la filière Sécurité et la Viabilité, ce qui ne sera pas le cas ici]. Lorsque tous les aspects auront été étudiés, ce qui va prendre quelques réunions, la négociation débutera.
La CFDT a essentiellement insisté, dans un premier temps, sur les fortes attentes des salariés - qu'ils soient à tour fixe ou modulés - provoquées notamment par le manque de lisibilité sur l'avenir de leur filière et du contenu de leurs missions. Nous avons rappelé nos regrets sur les expérimentations qui se mettent en place depuis plusieurs mois au « petit bonheur la chance  », sur toutes les régions d’ASF. Il aurait fallu en débattre d'abord au niveau central, ce qui n'a pas été le cas, malgré plusieurs courriers de la CFDT. Il est toujours difficile dans ces conditions d’amener la sérénité nécessaire sur un sujet sensible. Nous espérons que la mise en place de ces groupes de travail ramèneront désormais cette sérénité indispensable à une écoute de part et d'autre.

A partir de cette présentation, les OS pourront amener leurs réflexions et leurs propositions pour les prochaines réunions du groupe de travail. Il importe de bien démarrer ce dossier, afin de ne pas recréer un « syndrome PNG * » de triste mémoire.

Réflexions de la direction
  1. Rappel de l’échec de la dernière négo, qui englobait la Sécurité et la Viabilité ;
  2. ce constat démontre qu’il ne faut pas entamer une réforme globale mais plutôt se concentrer sur les agents de surveillance. Déjà ASF affiche sa volonté, comme nous, d’en finir avec le statut modulé ce qui est une réelle avancée quand on constate le pourcentage important que forment ces salariés dans cette filière. 
  3. Le contexte évolue. Et notamment la demande du client concédant, à savoir l’État qui aujourd'hui’hui demande des engagements sur des résultats (et non plus sur des moyens comme par le passé). C’est une tendance lourde qui vient de l’Europe. Pour ASF, la réponse à cette exigence passe par la mise en place des NEX, qui sont la traduction d’un niveau de service qu’elle estime appropriés.
  4. ASF pose la question sur les missions des patrouilleurs. Sont elles les mêmes sur tout le réseau, dans tous les districts ?
  5. Le découpage géographique des districts n’est plus approprié. Elle souhaite plus de souplesse sur ce point, mais en limitant le nombre de kilomètres.
A travers ce groupe de travail, il l importe donc tout d'abord de :
  1. Clarifier les missions dans ce groupe de travail ;
  2. Définir la polyvalence possible (par exemple tâches Viabilité complémentaires) ;
  3. Discuter des organisations temporaires possibles lors de situations particulières (exemple d’événement neigeux qui permettrait de basculer, en même temps que les équipes Viabilité, les agents de surveillance, avec une organisation et une rémunération identiques ;

L’entreprise s’engagerait dans ce cadre à minima sur une « stabilisation des effectifs ». Les autres contreparties seront abordées dans un second temps, dans le cadre de la négociation.

Par contre, il semble  acquis que les organisations du travail seront basées sur un TSA annuel.

La prochaine réunion du groupe de travail a été fixée au 19 janvier 2010 à 14 heures.

* Patrouille nouvelle génération

Retour au dossier Patrouilleurs et Agents de surveillance

Info mise en ligne le 12 janvier 2010

 

 

 

 

BoutonAccueil