Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

 

Le 12 octobre, on remet ça !
Le gouvernement doit faire
le choix du dialogue !

Après les mobilisations de ces derniers mois contre le projet de loi gouvernemental sur les retraites, et après la forte mobilisation du 12 octobre, gouvernement et parlement ont une lourde responsabilité. Ils ne peuvent continuer d’ignorer les manifestations qui ont rassemblé près de 3,5 millions de personnes. Le gouvernement ne peut prendre le risque de l’affrontement, alors que le pays doit relever des défis majeurs, comme celui de l’emploi.

Cette 4e journée d’action depuis début septembre, avec une participation en hausse, traduit un profond mécontentement

  • Les salariés sont convaincus de la nécessité de réformer un système de retraites en déséquilibre financier et générateur d’inégalités ;
  • Les salariés n’acceptent pas la réforme que veut imposer le gouvernement : ils savent qu’elle est injuste, qu’elle va aggraver les inégalités et qu’elle n’assurera pas la pérennité des retraites par répartition ;
  • Les jeunes sont inquiets vis-à-vis de l’emploi et des parcours professionnels ;
  • Les modifications apportées par le parlement (sur la pénibilité, la situation des mères de trois enfants, …) n’améliorent que trop peu le projet gouvernemental qui demeure profondément injuste.

Pour la CFDT, la loi doit encore bouger

  • Tout salarié doit pouvoir bénéficier de sa retraite pleine et entière, quel que soit son âge, dès qu’il a atteint la durée de cotisation d’une carrière complète ;
  • Les salariés ayant cotisé à différents régimes de retraite ne doivent plus être pénalisés ;
  • Les salariés ayant eu des carrières accidentées, notamment les femmes, doivent pouvoir continuer de bénéficier de la retraite à taux plein dès 65 ans ;
  • La pénibilité doit être véritablement prise en compte ;
  • Le principe d’une réforme systémique doit être mis à l’étude.

Ce samedi a été choisi notamment parce que beaucoup de salariés ne travaillent pas ce jour là et qu’ils vont pouvoir se joindre aux nombreux cortèges de manifestants, sans perdre une journée de salaire. Dans ces conditions, les syndicats d’ASF n’ont pas déposé de préavis.

Le 16 octobre, on compte sur vous !

Les lieux de manifs, c'est ici.


Info mise en ligne le 14 octobre 2010

 

 

BoutonAccueil