Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT


Négociations salariales 2004

Première « vraie » réunion le 18 mai ?

Une première réunion s'est toutefois tenue le jeudi 8 avril. Elle avait pour but essentiel d'examiner le rapport annuel établi dans le cadre de la négociation salariale, et de faire le bilan des passages au 2nd  échelon de la nouvelle grille des salaires.

ü         Aucune proposition

Comme nous pouvions donc nous y attendre, les directions des Semca n'ont avancé aucune proposition lors de cette réunion. Il en a été de même du côté des organisations syndicales, même si certains commentaires ont émaillé cette réunion.

Il est vrai qu'à ce jour, dans le secteur autoroutier, seule Cofiroute a clôturé sa négociation salariale, sur un accord à 2,3% en masse [1,5% en janvier et 1,3% en juin]. C'est ce qu'a rappelé la CFDT dans cette réunion.

De plus, il ne faudra pas oublier les 0,5 % perdus en 2003, faute d'accord majoritaire.

En conséquence, les choses sérieuses commenceront avec la prochaine réunion de négociation qui aura lieu le 18 mai prochain.

Il a également été abordé dans cette réunion la problématique posée par le rapprochement des pieds d'échelle du SMIC. En effet le pied de l'échelle 5 est au dessus du SMIC de seulement 1,6 euro. Quant au pied de l'échelle 6, il est au dessus de 56,28 euros.

Pour la CFDT, ce constat doit amener les partenaires sociaux à tenter de trouver des solutions afin de ne pas être confrontés de manière durable, comme cela a déjà été le cas par le passé, à la mise en place d'indemnités compensatoires.

ü         Bilan Semca des passages au 2nd  échelon

Cette réunion a également servi à prendre connaissance du bilan définitif des passages au second échelon de la nouvelle grille des salaires pour les années 2002, 2003 et 2004. Ainsi, pour l'ensemble des Semca, ce sont 5514 salariés en CDI qui sont passés au second échelon, soit 45% des effectifs CDI présents au 31 décembre 2001.

Désormais, pour la CFDT, il convient de s'occuper,  dans chaque société, des salariés situés 3 ans avant le croisement de l'ancienne et de la nouvelle grille - soit moins de 15% des salariés - comme cela est prévu dans l'accord Semca.

<- Retour "Archives"  I  Haut de page  I  < - Retour "Infos