Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT

>>> Temps de travail

« Touche pas à mes RTT »,
le cri d’alarme de la CFDT Cadres

En s’attaquant au soi-disant « carcan des 35 heures » dans un acharnement idéologique et au mépris des partenaires sociaux, le gouvernement et les députés de la majorité ont pris le risque d’une grave remise en cause des équilibres actuels dans l’entreprise, tant pour les cadres et les autres salariés, que pour les employeurs. « Touche pas à mes jours RTT » répondent les cadres face à la volonté de supprimer cette contrepartie de leur fort investissement au travail qu’ils ne refusent pas, à condition qu’existe cet élément essentiel de l’équilibre vie personnelle vie professionnelle. Avec un plafond de 235 jours travaillés par an, faute d’accord collectif, l’équilibre acceptable, patiemment construit entre partenaires sociaux est rompu. Les cadres au forfait jours ne comptent peut-être pas leurs heures mais ils comptent leurs jours. Et là, précisément, le compte n’y est plus. « Comment travailler plus quand on est déjà à la limite de sa capacité d’absorption de la charge de travail et de stress ? Pour gagner plus ? », s’interroge la CFDT Cadres.

Comme l’a été la conversion monétaire des comptes épargne temps, la compensation sera vite absorbée dans la rémunération annuelle, fermant la porte à toute autre forme d’augmentation pérenne. Toutes les études le prouvent : 8 cadres sur 101 ne veulent pas échanger leurs jours RTT contre un complément de salaire. Ils ont bien compris le marché de dupes qui leur est proposé. Ils souhaitent préserver leur équilibre de vie. « Enfin, relève la CFDT Cadres, cette mesure va renforcer les inégalités entre petites et grandes entreprises où existent des accords collectifs et des partenaires pour négocier. C’est la porte ouverte au gré à gré, dans un rapport de force déséquilibré. »

Pour en savoir +

 

<- Retour "Compte-Rendus"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"