Nos infos

Agenda social

Publications

La CFDT


Comité de groupe du 16 décembre 2009
La CFDT interpelle le directeur général de Vinci, Xavier Huillard
sur la politique salariale

D’après  le quotidien Les Echos, le groupe VINCI a renoué le dialogue avec l’Etat pour bénéficier du plan de relance de l’Etat, et dans le même temps bloque le pouvoir d’achat de ses salariés. Pourtant la relance passe aussi par les salaires.

Comment un grand groupe qui base toute sa communication sur des partages de valeurs peut-il se comporter avec autant de cynisme ?

La politique salariale du groupe sensée se décider dans les entreprises, au plus près du terrain, est en réalité pilotée au plus haut niveau du groupe avec comme seul leitmotiv : ne rien lâcher quelle que soit la situation économique de l’entité de travail.

Pourtant dans le même temps, aucune restriction n’impactera les dividendes des actionnaires !

La politique de diminution des effectifs et de réorganisations incessantes  génère une souffrance au travail.

La qualité du dialogue social dont se targue VINCI dans la presse spécialisée, couronné par des distinctions en tout genre, est mise à mal par cette centralisation du pouvoir décisionnaire dans tous les domaines de politique sociale et notamment sur les négociations salariales. 

Les vraies réussites sont celles que l’on partage, nous attendons que ce slogan plein de bon sens s’applique à la politique des salaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Info mise en ligne le 16 décembre 2009

BoutonAccueil