NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire


SECU : 4 EXIGENCES POUR UNE VRAIE REFORME

La CFDT appelle à manifester le 5 juin

La CFDT appelle à manifester le 5 juin

Les propositions du gouvernement sur l’assurance maladie sont inacceptables en l’état. Elles font porter l’essentiel de l’effort financier sur les familles et les assurés sociaux, sans vraiment améliorer notre système de soins. La CFDT appelle à une forte mobilisation, le 5 juin, sur ses revendications, pour faire évoluer le projet du gouvernement.

La réforme est nécessaire mais le gouvernement propose un plan largement insuffisant

  • Le plan du gouvernement comporte des avancées : le dossier médical partagé et un meilleur suivi du patient [par une meilleure coordination, par exemple entre généraliste et les spécialistes] et une politique du médicament plus efficace.
  • Pour le reste, le plan du gouvernement manque d’ambitions.

La CFDT se bat pour garantir des soins de qualité à tous. Elle avance quatre exigences.
Pour la CFDT, la réforme doit permettre d’améliorer notre système de santé, le rendre plus efficace, réduire les inégalités et mieux répondre aux besoins des patients et garantir aux jeunes générations une Sécu en bonne santé.

La CFDT revendique

1/ Une meilleure organisation du système de soins au service du patient. Des médecins partout là où il en faut, grâce à une meilleure répartition sur tout le territoire. On compte moitié moins de généralistes [pour 100 000 habitants] en Seine-Saint-Denis que dans les Hautes-Alpes.
La suppression de la liberté tarifaire des spécialistes pour les patients qu’ils recevraient directement. Cela créerait deux files d’attente : l’une, rapide, pour ceux qui ont les moyens de payer ; l’autre, qui pourrait durer des mois, pour les plus démunis.

2/ Une complémentaire santé pour tous :
la Sécu, c’est bien, avec une mutuelle, c’est mieux ! La CFDT revendique aussi le droit à la prévoyance, en cas d’invalidité, de décès.

3/ Un financement juste et solidaire où « chacun paie selon ses moyens et reçoit selon ses besoins ».

4/ Une Sécu en bonne santé pour nos enfants : ne leur laissons pas 50 milliards d’euros de dette ! Cette dette de la Sécu, accumulée depuis des années, doit être prise en charge par l’Etat, plutôt que par la prolongation de la CRDS [contribution pour le remboursement de la dette sociale] qui consiste à faire payer cette dette jusqu’en 2020 et au-delà, par nos enfants.

Les mesures financières concernent surtout les familles et les assurés sociaux : pas d'accord !

Le paiement d’un euro par acte médical [combien demain ?] et l’augmentation du forfait hospitalier sont deux mesures injustes. Elles pénalisent les malades et les revenus modestes.
L’augmentation de la CSG pour les retraités imposables devrait s’accompagner d’une réelle prise en charge de la dépendance dans le cadre de la Sécurité sociale.
La contribution sur les entreprises est symbolique, c’est inéquitable ! La CFDT revendique que la contribution sur les bénéfices des entreprises soit versée à la Sécu.
L’Etat doit rembourser à la Sécu les exonérations de charges qu’il décide.

Quand une réforme est bonne, la CFDT est capable de s’engager. Quand elle ne l’est pas, elle continue à revendiquer.
Jusqu’au résultat.

Manifestons le 5 juin pour faire entendre nos exigences !

Quelques lieux de rassemblement tout au long du réseau d'ASF :

  • Montpellier : 14 heures au Peyrou
  • Nîmes : 9 heures 30 place de l'Ecluse
  • Bordeaux : 10 heures place de la République
  • Bayonne : 10 heures 30 place Sainte Ursule
  • Pau : 10 heures 30 place de Verdun
  • Saint Gaudens : 10 heures place Jean Jaurès
  • Tarbes : 10 heures bourse du Travail
  • Toulouse : 10 heures 30 place Saint Cyprien

Tract national mis en ligne le 3 juin 2004

< - Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  < - Retour "Infos"

: