NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

Syndicat Autoroutes et Ouvrages Routiers


Une première dans l'histoire d'ASF...


En 2005, baisse des prestations
et hausse des cotisations
du contrat "décès-invalidité"

Certains patrons français nous ont habitués à commettre leurs "coups fourrés" envers les salariés en période estivale.
Pour la direction d'ASF, c'est la période de Noël qui a savamment été choisie.
En effet, la direction d'ASF - pour la première fois de son histoire - a décidé d'imposer unilatéralement à l'ensemble des salariés une baisse des prestations et une hausse des cotisations pour les 2 prochaines années de notre contrat "décès-incapacité" de travail. Contrat obligatoire pour chaque salarié que nous retrouvons chaque mois sur notre fiche de paie par le biais de nos cotisations sociales. A l'heure où ASF reçoit de toute part trophées et distinctions, nous découvrons cette face cachée. Seraient-ce les prémices d'une nouvelle ère dans les relations sociales ?

Qu'en est-il
exactement ?

Comme chacun le sait, c'est l'institution de prévoyance IPSEC qui a toujours géré ce contrat.
En effet, comme nous l'avions déjà annoncé dans notre information du 9 novembre dernier, l’IPSEC, qui gère ce qu’il est convenu d’appeler le risque incapacité [indemnité journalière au delà de 90 jours d'arrêt et invalidité], arrivant à échéance en cette fin d'année, a décidé de dénoncer le contrat. La raison de cette dénonciation subite résulte "d'un déséquilibre financier de...115%" [dixit Ipsec].
La direction d'ASF, qui connaissait depuis de nombreux mois cette situation déficitaire des comptes a informé bien tardivement les organisations syndicales qu'elle a

 

 

"convoqué" dans l'urgence. Dans la foulée, la direction de l'entreprise feint d'organiser une pseudo consultation de prestataires de la prévoyance, choisis par elle seule afin de trouver des solutions nous dit-elle !

La direction a toujours
choisi son camp

Tout était joué d'avance. Lors d'une ultime réunion, à la veille des fêtes de Noël, la direction refuse toute négociation, informe qu'elle conserve l'Ipsec et se contente d'annoncer des mesures restrictives pour les salariés :

  • Baisse des prestations du maintien de salaire à 95% au lieu des 100% actuels ;
  • Augmentation des cotisations de +35% pour les 2 prochaines années.

Le Père Noël est-il une ordure ?
Ainsi, pendant 2 ans, nous allons subir une baisse significative de notre pouvoir d'achat !
Personne n'est dupe ! L'Ipsec a bien les faveurs de l'entreprise quoi qu'il arrive, et ce au mépris des salariés. Le poids de l'histoire sans doute...

Rendez-vous
en 2006

Les règles en vigueur prévoient une nouvelle négociation en 2006... une vraie négociation cette fois-ci !

La direction d'ASF devra compter sur une très large majorité de syndicats qui revendiqueront - à nouveau - le même niveau de prestations qu'aujourd'hui !

 

Tract ASF mis en ligne le 27 décembre 2004

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"