NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

Syndicat Autoroutes et Ouvrages Routiers

Privatisation - Grève du 4 octobre
Une mobilisation
sans précédent !

La forte mobilisation des salariés du secteur autoroutier, et notamment des Autoroutes du Sud de la France est une première. Désormais, l'Etat doit répondre aux préoccupations des salariés. La CFDT agira au sein de l'unité syndicale pour obtenir ces réponses et exigera des garanties indispensables pour tous.

La CFDT se réjouit de la forte mobilisation des salariés des ASF, confortant celle de toutes les sociétés d'autoroutes françaises.

Avec plus de 50% de grévistes, les salariés des ASF ont ainsi manifesté leurs inquiétudes envers ce processus de privatisation. Ils ont également affirmé leur attachement à leur entreprise et à un service public de qualité.

Forte mobilisation

C'est du jamais vu dans l'histoire de l'entreprise ! Les salariés ont ainsi exprimé leur mécontentement face à un projet de privatisation mené sans véritable débat avec les salariés et les organisations syndicales.Dans plusieurs régions, le taux de grévistes pour les postés a dépassé les 70 % !

Manifestations dans les villes

De nombreux salariés sont venus exprimer leurs inquiétudes en manifestant dans plusieurs villes, comme à Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier ou Pau. Consultez les sites de la CFDT d'ici quelques jours.
D'autres encore ont manifesté sur les péages, en distribuant dans le calme des tracts à destination des usagers.

Les salariés et leurs organisations syndicales ont agi avec détermination et responsabilité. L'Etat doit maintenant prendre la mesure de cette journée.

Les ministères interpellés à nouveau

Forts de cette réussite, tous les syndicats viennent d'écrire aux ministres des finances et des transports pour leur demander, à quelques jours du débat parlementaire, de les recevoir afin de débattre concrètement sur l'emploi, la sécurité et la pérennité du service public.

La CFDT, dans l'unité syndicale, engage dés maintenant toutes les démarches nécessaires à la clarté de ce projet et se battra pour que les intérêts des salariés ne soient pas bradés, quelle que soit l'issue de cette opération.

 

Tract mis en ligne le 8 octobre 2005

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"