NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire
SALAIRES 2008
Où en est-on ?

3 réunions se sont tenues sur ce thème en un mois. La question de la modernisation de la politique salariale a été posée par la direction afin de valoriser plus nettement les compétences de chaque salarié. Pour la CFDT, l’individualisation des augmentations de salaires ne peut se concevoir de la même façon pour les exécutions et la maîtrise de qualification, les maîtrises d'encadrement ou les cadres. D'autre part, l'évaluation des salariés doit impérativement être mise en oeuvre -désormais- dans une totale transparence.

De fait, l’individualisation des salaires existe déjà depuis de nombreuses années à ASF, sous la forme notamment de PSR [Prime pour Services Rendus], valorisation de la performance et autres reclassements, notamment les échelons de la nouvelle grille des salaires de 2002. Les méthodes d’attribution relativement opaques de la plupart de ces augmentations individuelles posent régulièrement la question de leur acceptation. L’entreprise, afin d’avancer sur ce terrain, propose de remplacer ces mesures individuelles existantes par un nouveau système. Celui-ci reposerait sur un véritable dispositif d’évaluation négocié, au travers de critères « clairs, objectifs et mesurables ». Sur ces principes, la CFDT s’est prononcée ainsi :

  • NON à une individualisation totale des augmentations de salaires pour les emplois classés en exécution et maîtrise de qualification. La part d’augmentation générale doit rester très nettement majoritaire et non de l’ordre de 50/50 comme le souhaitait la direction au tout départ, ce qui était inacceptable.
  • OUI au maintien d’une part d’augmentation générale pour la maîtrise d’encadrement.
  • OUI à la redistribution intégrale de l’enveloppe de la part variable dédiée à la catégorie cadres.
  • OUI à un dispositif d’évaluation des compétences fiable, objectif et transparent, avec des recours crédibles en cas de dérives.
  • OUI à la mise en œuvre pour tous les managers d’une formation spécifique aux entretiens d’évaluation durant le premier semestre 2008 et au versement des augmentations individuelles selon la nouvelle méthode, avec effet rétroactif au 1er janvier 2008.

Le point sur l'avancement de la négociation
(avant la prochaine réunion du 15 novembre)
Attention : les pourcentages exprimés s’appliquent sur la masse salariale de chaque catégorie concernée

  • Exécution et maîtrise de qualification : 1,63% en augmentation générale - 1,37% en augmentation individuelle. ***Pour la CFDT, l’augmentation générale doit être supérieure à 2%***.
  • Maîtrise d’encadrement : 1% en augmention générale - 3% en augmentation individuelle.
  • Cadres : 3% en augmentation individuelle - 8% variable [prime ponctuelle].

Points supplémentaires :

  • Forfaitisation des paniers pour tous les salariés non postés (nombre annuel à définir).
  • Revalorisation de la prime d’éloignement de 2,5% (+1,8 en 2007).
  • Création d’une 6ème tranche : + de 40kms ; la tranche 5 s’appliquerait désormais de 20 à 40kms.
  • Intégration de la prime de travailleur manuel dans le salaire de base.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, la CFDT considère que certains chiffres doivent encore évoluer, notamment celui qui concerne le niveau des augmentations générales des salariés classés en maîtrise de qualification et exécution.

Tract mis en ligne le 17 novembre 2007

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"