NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

Viabilité/Sécurité/Atelier
Communication et réflexion insuffisantes :
La négociation est temporairement suspendue

Lors de la réunion du 5 mars, la direction a fait le constat que cette négociation ne pouvait continuer dans les conditions actuelles. En effet, le manque de sérénité et de communication ont entraîné des réactions sur certains sites, notamment à travers des pétitions. Pour la CFDT, et la plupart des organisations syndicales, à l'évidence il convient de prendre le temps nécessaire pour que le dialogue s'instaure, avant de décider ensemble de la suite à donner.

La direction a rappelé plusieurs points essentiels dans cette négociation : pas de remise en cause de la C37, besoin de mieux organiser la propreté du week-end et d'organiser les journées de travail différemment, notamment par une amplitude de la journée de travail de 6 heures à 21 heures sur certaines périodes de l'année, avenir des modulés et gestion des inaptitudes temporaires ou définitives.

Elle se dit prête à en discuter les contreparties sous des formes à négocier : forfaitisation de certains éléments du salaire, contreparties pour une polyvalence, notamment patrouilleur/ouvrier autoroutier, voire atelier, etc.

Besoin de sérénité

Aujourd'hui si un certain nombre de choses ont été écrites et dites par les uns et les autres, il n'en reste pas moins que la communication n'a pas été complète et a manqué de clarté. Dans ce contexte, il semble évident, pour une majorité d'organisations syndicales, qu'il faut reprendre ce dossier par le bon bout, afin de prendre le temps d'écouter tous les salariés, qu'ils soient en TSA ou modulés

Il faudra ensuite prendre le temps nécessaire pour apporter des réponses concrètes aux nombreuses interrogations et aux inquiétudes, et notamment tordre le cou au fameux métier unique qui en l'état actuel ne peut être une réponse adaptée !

Pour la CFDT, chaque salarié doit être en mesure de pouvoir choisir son avenir, mais pour cela il doit avoir toutes les cartes en main. Et c'est loin d'être le cas !

Pour autant, un constat s'impose : les organisations du travail fonctionnent convenablement. Les besoins ne sont pas les mêmes qu'au péage, et ces organisations du travail, si elles doivent évoluer, ne le feront pas toutes à la même vitesse ni de la même façon.

Dans ces conditions, il est important d'avoir une vision précise, district par district, car ce qui peut s'envisager à un endroit ne le sera pas forcément à un autre.

Un objectif incontournable : les salariés modulés

Même si cette négociation est suspendue, la CFDT a insisté sur deux points que nous n'accepterons pas de voir abandonnés, quoi qu'il arrive : la gestion des fins de carrière et des incapacités ou inaptitudes au travail, temporaires ou définitives et enfin l'avenir des salariés modulés.

Nous avons rappelé un de nos objectifs prioritaires, depuis le début : mettre fin au statut modulé qui ne subsiste plus que dans cette filière, pour le remplacer par un statut qui reconnaisse enfin la polyvalence de ces salariés, que l'entreprise utilise plus en plus aujourd'hui, sans réelles contreparties. Ce n'est plus acceptable !

La CFDT va à nouveau faire des propositions concrètes pour ces salariés, et il faudra répondre à leurs attentes, quelle que soit l'issue de la négociation. Ils ont désormais assez attendu.

En fonction de ce constat, la négociation est donc suspendue. Il est important, désormais, que tous les salariés de la filière s'expriment envers les organisations syndicales. La CFDT a le sentiment que de nombreux salariés étaient en attente forte de cette négociation, et ne comprennent pas qu'elle soit interrompue pour quelque temps.

N'hésitez pas vous exprimer. Les militants CFDT sont à votre écoute.

Tract mis en ligne le 10 mars 2008

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"