NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire


Négociation télécom
Ne pas gâcher
les compétences acquises

Même si beaucoup de chemin reste à faire, et malgré une ambiance plutôt confuse, la réunion du 27 mars 2008 a permis de lancer vraiment la négociation.

Les 4 axes revendicatifs de la CFDT :

  • Reconnaissance,
  • Professionnalisation,
  • Rémunération,
  • Réduction du temps de travail.

>>> Une avancée importante !

Suite à notre revendication [tract du 10 mars et courrier du 12 février 2008], soutenue par toutes les organisations syndicales, la direction accepte de positionner en classe « D » les actuels télécoms district, reconnaissant ainsi les compétences acquises au fil des ans par ces salariés [soit un emploi de maîtrise et 6% d’augmentation au minimum du salaire de base]. Ce préalable ayant été acté, la réunion a pu continuer.

>>> Opérateurs Sécurité District [OSD]

Une troisième fiche métier Opérateur Transmetteur a été remise. Cette nouvelle fiche est très intéressante car elle reprend la réalité des tâches effectuées à ce jour par les Télécom District. De plus, la CFDT a demandé que la description de ce poste, clairement identifié dans la filière sécurité soit conforme à l'ambition des partenaires sociaux pour professionnaliser une bonne fois pour toutes cette filière. C'est pourquoi nous avons proposé que ce poste soit dénommé «Opérateur Sécurité District » et que son contenu soit ambitieux. C’est là un point majeur de cette négociation.

>>> Opérateurs Sécurité Trafic [OST]

L'objectif de la direction est également de permettre à la majorité des Opérateurs Sécurité District d'évoluer vers le poste d'OST. Pour autant, tous ne le pourront pas, notamment pour des raisons évidentes de mobilité géographique.Ces salariés pourront alors rester en OSD.
Il en va de même pour les salariés de la filière ES, qui naturellement vont évoluer vers ces métiers d'OST et de RST. Toutefois, s'ils ne le souhaitent pas, ils pourront continuer dans leur métier d'origine [agents trafic, secrétaires techniques, etc.]. La direction s'y est engagée. Ces nouveaux métiers seront exigeants en termes de compétences et de responsabilités. C'est pourquoi la direction les reconnaîtra par des formations si nécessaire, puis par des certifications. Ils devront être reconnus en termes de rémunérations. La CFDT a clairement revendiqué que ces métiers relèvent des classes « F » et « G ». Nous en saurons plus lors de la prochaine réunion du 9 avril, puisque la direction devrait nous communiquer les résultats des pesées de ces nouveaux postes, lorsque les descriptions auront été définitivement arrêtées.

>>> N'exclure aucun salarié

La réalité de cette filière est différente selon les régions. Ainsi les salariés qui ne sont pas titulaires de ce poste et qui font fonction de Télécom effectuent également des postes de patrouilleur, d'ouvrier autoroutier, au péage, etc.
De plus, tous ne sont pas égaux sur le nombre de postes qu'ils effectuent au Télécom, certains y travaillant presque en totalité, d'autres plus ou moins régulièrement. Cependant, pour la CFDT les compétences ne peuvent se mesurer uniquement au nombre de postes effectués. En effet, de nombreux salariés qui effectuent moins de 50% de leur activité au télécom sont parfaitement compétents ! La CFDT a demandé à la direction qu'elle ne se coupe pas de ces salariés qui aujourd'hui souhaitent évoluer dans cette filière et qui en ont les compétences, indépendamment du nombre de postes effectués.

>>> Reconnaissance du travail posté

Un dernier point important pour la CFDT : celui de la reconnaissance du travail posté. Les organisations syndicales ont récemment obtenu pour les salariés du péage une réduction du temps de travail à 32 heures.
Aujourd'hui, même si nous savons bien que ce n'est pas dans l'air du temps, le passage à 32 heures pour les salariés travaillant en cycles ne serait que la reconnaissance de la pénibilité du travail posté. C'est un enjeu national, et la CFDT continuera à agir pour que cette pénibilité soit reconnue.
Pour la CFDT, le niveau d’attention et de concentration des futurs OST et RST fonctionnant en service 3x8 justifie un passage aux 32 heures !

Prochaine réunion de négociation le 9 avril 2008

Tract mis en ligne le 2 avril 2008

Pour en savoir +

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"