NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire


Négociation télécom

La négociation progresse,
mais la conclusion est encore loin

La réunion de négociation du 6 mai 2008 a permis d'avancer sur un certain nombre de points relatifs aux futurs OSD, RST et CST. La CFDT a évoqué les contraintes liées à la mobilité, définitive ou occasionnelle. De plus, des points restent encore à régler, et notamment ceux qui concernent les salariés qui ne seront pas mobiles ainsi que ceux qui ne seraient pas rattachés immédiatement à la filière. La CFDT a de nouveau rappelé son rattachement à la reconnaissance de la pénibilité du travail de nuit.

Un des débats essentiels de cette réunion a porté sur les critères permettant de prendre en compte les faisant fonction de Télécom district. La direction a proposé d'englober tous les salariés ayant effectué au moins 50% des heures de travail en télécom sur les années 2005, 2006 et 2007. Pour la CFDT, ce seul critère n'est pas acceptable en l'état, car il exclurait de fait de nombreux faisant fonction ou modulés qui apportent leurs compétences et polyvalence depuis de longues années, et qui ne sont pas responsables du nombre de postes effectués à ce poste. Pour la CFDT, les compétences ne se mesurent pas au nombre de postes effectués, mais plutôt au nombre d'années. En d'autres termes, un faisant fonction qui travaille sur ce poste depuis un certain temps, et même s'il est en dessous de 50%, est forcément compétent. La direction répond que ces salariés auront toute la légitimité pour postuler aux futurs postes de RST ou de CST, mais à condition qu'ils soient mobiles, ce qui n'est pas acquis.

>>> D'autres pistes à explorer
Si ces salariés ne peuvent pas se déplacer sur les PC régions, il ne sera pas pour autant acceptable que leurs compétences acquises tout au long des années passées passent à la trappe. La CFDT a donc rappelé une de ses revendications formulées depuis de longs mois :

  • Négocier la polyvalence mise en œuvre par ces salariés, afin qu'ils puissent continuer à travailler dans les districts dans la reconnaissance des différents métiers exercés et des compétences acquises ;
  • De plus, cette polyvalence pourrait permettre à ces salariés d'effectuer des postes de renforts en PC région, dans la mesure où l'éloignement du domicile n'est pas trop important.

C'est, pour la CFDT, que ces salariés soient modulés, faisant fonction, qu'ils deviennent RST ou restent en district, une occasion unique de supprimer ce statut d'éternel remplaçant pour le remplacer par un statut reconnu, et équitable an termes de rémunération, de conditions de vie et de conditions de travail. C'est un aspect majeur de cette négociation, la CFDT le répète sans relâche, et seule la négociation, si elle aboutit, permettra d'y parvenir !

>>> Des revendications toujours d'actualité
En ce qui concerne les postes de RST, si un accord est trouvé, les formations et certifications se mettront en place pendant le second semestre 2008, avec des sessions complémentaires jusqu'en 2009. De nombreuses demandes ont été portés, notamment par la CFDT sur :

  • Un nombre de congés garantis pendant la période estivale,
  • La possibilité de forfaitiser les futures astreintes dans le salaire de base,
  • La possibilité pour les salariés qui le souhaitent de continuer à travailler en 2X8, puisque ces PC régions fonctionneront en 3X8,
  • Une ergonomie et un dimensionnement des salles de travail performants afin que les conditions de travail soient à la hauteur de ces futurs postes,
  • Une évolution inéluctable qui amènera progressivement ces postes de RST de la classe «E» vers la classe «F».

Par ailleurs, pour la CFDT, l'évolution des télécom district vers le statut RST doit se faire en deux étapes : la première en devenant OST [reconnaissance professionnelle de l'évolution du poste de ces dernières années], et la seconde en RST, pour ceux qui le souhaitent et après obtention des certifications nécessaires.

>>> Reconnaissance de la pénibilité
Cependant, il reste un point de cette négociation où la CFDT est quelque peu isolée : celle de la reconnaissance de la pénibilité du travail de nuit. Un certain nombre de ces salariés vont continuer à travailler en cycles du matin, d'après midi et de nuit. La CFDT a maintenu sa revendication : ces personnes doivent travailler moins de jours. C'est une question de justice lorsqu'on connaît les impacts physiologiques du travail de nuit sur la santé.

>>> Prochaine réunion décisive
Pour la CFDT, il ne fait aucune doute que la prochaine réunion du 26 mai 2008 sera décisive. En fonction des réponses qui seront apportées à nos revendications sur la reconnaissance de la polyvalence, de la pénibilité, la suppression du statut modulé et le maintien d'emplois de qualité dans les districts, nous serons en mesure d'envisager, ou pas, une issue à cette négociation. C'est alors que la CFDT se déterminera sur les suites à donner.

Tract mis en ligne le 20 mai 2008

Pour en savoir +

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"