NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire


>>>CCE extraordinaire du 10 juillet 2008

Négociation Télécom
Déclaration de la CFDT
sur le projet d'accord

Dans cette négociation, la CFDT avait dès la première réunion posé clairement ses revendications :

  • Maintien d’emplois de qualité sur les districts pour les salariés non mobiles,
  • Reconnaissance en termes de rémunérations des compétences acquises  et mises en œuvre au fil des années,
  • Reconnaissance des salariés sans lesquels cette filière n’aurait pu fonctionner aussi bien, à savoir les modulés et les faisant fonction,
  • Evolution des postes de travail en offrant notamment des perspectives de déroulement de carrière et de bonnes conditions de travail,
  • Maintien du niveau de service et de sécurité.

Ces revendications ne sont que le reflet des attentes des salariés de cette filière, trop longtemps dans l’espoir et trop souvent déçus. Comment oublier la dernière négociation qui remonte à plusieurs années, et qui a échoué par la faute d’une direction qui à l’époque n’a pas voulu reconnaître l’évolution pourtant évidente de ces salariés ?

Cette négociation avait également pour objectif de consolider durablement l’attachement de tous pour une filière au cœur de ce qui fait les compétences d’ASF, à savoir la sécurité des salariés et des usagers. Dans ces conditions, de deux choses l’une : soit laisser la direction agir unilatéralement, soit négocier. Si la CFDT a clairement opté pour  le second choix, c’était d’abord pour apporter les contreparties et les garanties tant attendues depuis des années, mais également pour se tourner résolument vers l’avenir et permettre, au-delà de cet accord, des perspectives d’évolution claires. Et si tout n’est pas forcément atteint, il était important de consolider les avancées obtenues.

Cet accord, s’il est mis en œuvre, aura  pour la CFDT une avancée majeure : la fin du statut modulé dans cette filière. Ces salariés accéderont désormais à des tours de service annuels, au même titre que leurs collègues, ce qui améliorera de manière importante leurs conditions de vie. C’était une attente importante pour ces salariés dont certains espéraient depuis de très longues années un hypothétique changement de statut. La CFDT s’attachera désormais à agir de même dans la filière où il reste encore des modulés, à savoir la Viabilité/Sécurité. La négociation sur ce thème, qui devrait reprendre à la rentrée devra être l’occasion de supprimer le statut modulé afin que ces salariés travaillent à l’avenir sur un tour de service annuel.

Pour autant, la CFDT regrette que sa revendication sur la reconnaissance de la pénibilité du travail posté, par une réduction du temps de travail, n’ait pas abouti. Sans doute que nous étions trop isolés sur ce thème qui n’est plus dansl’airdutemps malgré des promesses politiques non tenues. Pour autant, une négociation spécifique sur la pénibilité s’engagera au cours du second semestre 2008. Ce sera l’occasion de démontrer l’attachement des partenaires sociaux à la reconnaissance de la pénibilité, notamment par des cessations anticipées d’activité. La CFDT continuera à en faire une de ses principales priorités, car nous savons trop les effets physiologiques dévastateurs du travail posté sur les salariés.

Cette négociation a été difficile et tendue en termes de calendrier. A ouvrir des dossiers en permanence sans prendre le temps d’en refermer certains, le risque est grand d’échouer sur certains d’entre eux. Ces rythmes de négociation trop rapides ne doivent pas devenir la norme pour les prochains dossiers, la CFDT l’affirme une nouvelle fois.

Pour autant cette négociation a permis de répondre aux principaux objectifs développés ci-dessus, grâce à l’investissement d’équipes syndicales bien entendu, mais aussi de salariés de la filière. Désormais, c’est à chacun de prendre ses responsabilités, et de s’en expliquer devant les salariés, une fois que nous saurons si l’accord s’applique ou non.

La CFDT prend les siennes et signe cet accord qui consolide l’avenir des salariés de cette filière en reconnaissant leurs évolutions acquises au fil de ces dernières années.

Pour en savoir +

 

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"