NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

Tract CFDT - ASF

Journée nationale d'action du 29 janvier 2009
Nous sommes
tous concernés !

L'appel national lancé par la CFDT et la plupart des grandes centrales syndicales doit faire de la journée du 29 janvier un porte voix sur les préoccupations des français quant à la dégradation de l'emploi ou du pouvoir d'achat, qui met à mal la cohésion sociale de notre pays. Dans ce contexte, les salariés d'ASF doivent aussi faire entendre leur voix.


L'année 2009 commence comme 2008 s'est terminée. La crise profonde que traverse notre pays appelle de la part de la CFDT et des autres organisations syndicales une réaction à la hauteur de ce qu'attendent les français. Il faut faire entendre la voix des plus précaires confrontés aux plans sociaux, au chômage partiel, au temps partiel ou à la dégradation de leur pouvoir d'achat. Il s'agit d'interpeller de manière forte l'Etat, mais aussi le patronat afin d'avoir des réponses adaptées à la crise que traverse notre pays.

ASF est-elle
épargnée ?

Dans ce contexte, nous pourrions penser qu'un groupe comme Vinci sera moins percuté par cette crise mondiale que beaucoup d'en­tre­pri­ses de taille plus faible. Une société comme ASF résiste plutôt bien jusqu’à maintenant, même si l'année 2008 a connu pour la première fois depuis longtemps une baisse sensible du trafic sur notre réseau. Dans ce contexte éco­no­mi­que préoccupant et durable,  nos récents accords salariaux s’avèrent assurément d'un bon niveau.

Alors, est-ce que tout va pour le mieux chez ASF ? Nous ne pouvons occulter les réalités : la baisse de près de 5% des effectifs CDI sur les 11 premiers mois de 2008.  Démissions, li­cen­cie­ments, retraites, mutations externes, ce ne sont pas moins de 285 départs de l'entreprise pour seulement 43 embauches !

Ces destructions d'emplois génèrent le plus souvent de fortes per­tur­ba­tions chez les salariés dont les équipes diminuent, car la pression sur les objectifs s'en trouve accentuée. Et même si chacun prend sur soi, l'impact sur les conditions de travail, voire le stress est in­dé­nia­ble.

Tous sur
le pont !

En fonction de ces éléments et de leur effet qui s’accentue dans le temps,  la CFDT ASF a déposé un préavis de grève sur ces grands thèmes.

Nous revendiquons notamment :

  • La garantie d'emplois suffisants afin de respecter les dis­po­si­tions légales et con­ven­tion­nel­les [respect des repos, des RTT, des congés …] ;
  • L'embauche d'emplois suffisants  pour assurer des conditions de travail « normales » [respect des tours de service, des astreintes…], et garantir un niveau de service en interne comme en externe ;
  • L'embauche de jeunes salariés pour ré­équi­li­brer la pyramide des âges, qui devient une véritable préoccupation ;
  • Qu’il n’y ait plus d’expérimentations locales, sur quelque filière que ce soit, sans discussions voire négociations préalables [TS, administratifs, …].

Nous demandons aussi à l'entreprise de répondre à nos demandes re­la­ti­ves à l'épargne salariale [in­té­res­se­ment et par­ti­ci­pa­tion], dans le cadre de la récente loi de décembre 2008 sur les revenus du travail. Ceci afin de tenter d’atténuer la baisse probable de la prochaine participation liée à la crise que nous traversons.

En participant à cette grève du 29 janvier 2009, et en rejoignant massivement les cortèges CFDT dans la plupart des villes, nous interpellerons ASF et le groupe Vinci sur nos préoccupations quant à ces thèmes importants de l'emploi et des conditions de travail.

Nous montrerons par ailleurs notre solidarité avec tous les salariés, les précaires, les demandeurs d’emplois, les retraités.

Pour en savoir +

 

Tract mis en ligne le 20 janvier 2009

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"