NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

Filière commerciale

La DRH rappelle sa volonté de professionnaliser enfin cette filière, ce en quoi la CFDT est bien entendu d’accord. D’autant plus qu’elle répond à une attente de longue date. Nous souhaitons  à travers cette réunion faire le point sur ce dossier, les salariés sont en attente et il importe désormais de trouver une issue à ce dossier qui n’a que trop duré. Il est désormais indispensable de répondre rapidement aux attentes des salariés. La direction est d’accord sur cette analyse.
L’objectif est de créer une filière commerciale à part entière à laquelle seront rattachés les salariés. Les liens avec la filière péage seront donc coupés.

Etat des lieux et propositions de la direction.

  • 135 salariés ont pointé une activité boutique en 2008. Cela correspond selon DRH à 120 ETP [équivalent temps plein] environ.
  • Les descriptions de postes n’ont pas bougé depuis la dernière présentation.
  • Pérennisation de 13 espaces clients [EC]. Ce sont ceux qui ont été présentés au CCE.
  • Besoin de 52 personnes environ [soit 4 salariés par EC].
  • Recrutement par appel à candidature en donnant priorité aux salariés qui ont travaillé dans les boutiques sur les 3 dernières années [2006, 2007 et 2008].La CFDT a posé le débat concernant les salariés en invalidité ou inaptitude, qui ne peuvent retourner à leur filière d’origine, souvent le péage. La direction répond que ce seront des cas individuels qui devront être solutionnés comme tels.
  • Création du poste de chargé de clientèle, classé en classe « D ». Postes rattachés hiérarchiquement aux responsables commerciaux de chaque DRE, qui seront chargés de leurs tours de service.
  • Parcours de formation à établir si besoin est.
  • Organisations du travail : amplitude de la journée de travail : du lundi au vendredi de 8 heures à 20 heures.
    Le samedi : de 8 heures à 12 heures. Hors jours fériés. Les postes de travail seront des postes pleins de 8 heures.
  • Opérations commerciales possibles, y compris le samedi après midi. Les dimanches sont exclus.
  • Tour de service basé sur 35 heures.
  • Tours de service donnés sur 3 mois, afin de permettre les remplacements des absences « en interne ». Si modification de ce tour à 3 mois une fois paru, application des contreparties telles que prévues par la C80, notamment les délais de prévenance. Un débat a toutefois eu lieu sur la possibilité de donner un TSA annuel. Mais alors DRH demandera que les congés soient posés à l’année.
  • Possibilités de remplacement sur des EC clients voisins, ou des districts voisins, notamment sur des opérations commerciales, et ce dans certaines limites à définir. Dans ce cas, attribution au choix d’un véhicule de service ou paiement d’IK.
  • Des remplacements ponctuels pourront se faire par des chargés de clientèle polyvalents, avec contreparties semblables à celles des RST polyvalents de la filière télécom. Ces polyvalents seront pris sur volontariat parmi toutes les autres filières. Parcours de formation à définir pour ces salariés.
  • Maintien de la rémunération actuelle.
  • Salariés régis par la convention d’entreprise n°51.
  • Les PRT ne sont pas inclus dans ce dossier, puisque eux ne sont pas pérennisés, contrairement aux EC.

 

La direction demande à chaque OS de se positionner sur ces propositions.

Remarques à chaud de la CFDT.

  • Repréciser la localisation exacte des EC [notamment celui de Valence dont il a été indiqué en CE qu’il pourrait être déplacé].
  • Le nombre de 4 salariés par EC semble sous évalué sur certains EC dont la fréquentation est plus importante.
  • Les ventes de badges sur internet augmentent de manière très forte. En conséquence, l’avenir des EC est plutôt de se tourner vers du SAV. Pour autant, leur localisation géographique ne permettra pas de répondre à beaucoup de demandes de ce type. C’est pourquoi il est important que les syndicats suivent l’évolution du contenu du poste dans les années à venir, car il évoluera forcément.
  • Quels impacts avec les tâches dans les PRT ?
  • Comment gérer les maintiens de rémunération, en lien notamment avec les passerelles puisqu’il y va y avoir pour la quasi-totalité des salariés changement de filière ?
  • Comment gérer conventionnellement le travail du samedi ?
  • Comment gérer les RTT ?
  • Comment seront gérés les remplacements de dernière minute ?
  • Comment gérer l’histoire de tous ces salariés ?
  • Etc.

 

Autant de questions, qui sans être exhaustives démontrent à l’évidence la nécessité de négocier. La direction répond qu’elle souhaite la mise en place de cette nouvelle organisation au 1er mai 2009, avec ou sans accord.

Nous pouvons donc affirmer que ce dossier sera clos dans deux mois, qu’il y ait ou pas accord.

Une date de négociation nous sera proposée dans les prochains jours, ainsi qu’un 1er projet d’accord.

Tract mis en ligne le 24 février 2009

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"