NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

Prime d'Intéressement
Nouvelle négociation... un accord est envisageable

La première réunion relative à l'intéressement s'est tenue le 17 mars dernier. L'objectif est de conclure un nouvel accord pour les exercices 2009, 2010 et 2011.

Rappelons que lors de la précédente négociation les modes de calcul avaient été changés afin de rendre l'accord plus lisible, à travers de nouveaux critères mesurables et transparents.
Ainsi, le dernier accord avait intégré les « charges maîtrisables », c'est à dire celles qui correspondent directement à la productivité des salariés. Par contre, les charges aléatoires ou non récurrentes avaient été neutralisées, afin qu'elles n'impactent pas à la baisse le montant de l'intéressement versé.
Intéressement à la hausse

En fonction de ce nouveau mode de calcul, le montant de l'intéressement qui vient d'être versé ces derniers jours est donc en augmentation de plus de 15%. Tout naturellement, la CFDT a demandé à la direction quel aurait été ce montant si les anciens modes de calcul avaient été appliqués ? La réponse est claire et nette : il n'y aurait pas eu d'intéressement cette année ! En engageant sa signature sur ce dernier accord, la CFDT avait pris ses responsabilités, et apparemment, n'en déplaise aux non signataires, ce choix était plutôt adéquat.

Ainsi, ces nouveaux critères semblent pertinents au regard des résultats positifs qu'ils produisent, même si nous comprenons que ceux liés à la sécurité puisse faire débat. Encore faut-il rappeler que l'impact de ce critère est largement minoritaire sur le montant total de la prime.
Pour autant la CFDT a demandé des précisions complémentaires sur les critères qui jouent le plus sur l'augmentation de 15% de l'intéressement. S'agit-il des achats, des services extérieurs, des charges de personnel, ou des critères liés à la sécurité ?
Il est important d'avoir ces précisions afin d'essayer d'en mesurer les conséquences pour les prochaines années qui seront inclues dans ce nouvel accord, à savoir les exercices 2009, 2010 et 2011.
La plupart des organisations syndicales étant favorables à maintenir ces critères, un accord majoritaire semble donc possible.

Le Castor a la dent dure !
En marge de cette réunion, la CFDT a de nouveau abordé l'abondement de la participation qui est désormais possible avec la nouvelle loi sur les revenus du travail. Nous ne comprenons toujours pas la position de VINCI qui refuse de laisser chaque société du groupe négocier librement, au plus près du terrain, avec les organisations syndicales. C'est d'autant plus incompréhensible qu'un tel accord aurait le double mérite de renforcer l'actionnariat salarié en abondant les sommes épargnées sur Castor et donc d'agir favorablement sur le pouvoir d'achat des salariés d'ASF. Affaire à suivre...

 

Chute de la participation.
La direction répond favorablement à la CFDT

La CFDT a écrit le 12 mars 2009 à la direction afin de lui demander de réunir les syndicats signataires de l'accord d'entreprise n°85 relatif à la participation [voir notre tract en date du 13 mars]. Cette demande faisait suite à la chute vertigineuse de la participation, de plus de 40%, afin d'avoir des explications complémentaires à celles données par ASF, portant sur la baisse du trafic et l'intégration de nouvelles normes comptables. La direction a accédé à notre demande, et une réunion se tiendra le lundi 23 mars prochain. La CFDT y fera de nouvelles propositions.

 

Tract mis en ligne le 20 mars 2009

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"