NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

Prime d'Intéressement
L'accord est signé
Il est majoritaire

A l'issue de la dernière réunion de négociation relative à l'intéressement, un accord a été trouvé. La CFDT est signataire de cet accord, ainsi que CFTC, CGC, FO et SUD.

Comme nous l'avons rappelé dans notre tract précédent du 19 mars dernier, les conditions semblaient réunies pour parvenir à un accord majoritaire. En effet, les nouvelles méthodes de calcul négociées lors du précédent accord ont permis non seulement de pérenniser le versement de la prime d'intéressement mais également de l'augmenter de 16%.

Rappelons que si les organisations syndicales signataires ne s'étaient pas engagées, il n'y aurait pas eu d'intéressement versé cette année. Dans le contexte économique actuel, cette augmentation prend toute sa valeur !

Cette augmentation de 16% est essentiellement provoquée par la progression de la masse salariale suite à la mise en place de la convention d'entreprise C80 relative au péage [pour 2/3] et par la baisse des taux d'accidents du travail [pour 1/3], ayant permis d'atteindre le maximum du « bonus » prévu dans l'accord. En effet, ce critère est strictement encadré afin que, selon l'évolution de ce critère de sécurité, il ne pénalise pas les salariés.

Cet accord est signé pour une durée de 3 ans, et couvrira donc les exercices 2009, 2010 et 2011. Si toutefois des évolutions le nécessitaient, les signataires de cet accord ont la faculté d'en demander sa révision. Une négociation pouvant amener la conclusion d'un avenant se tiendrait alors.

La CFDT sera attentive à l'évolution des différents indicateurs inclus dans cet accord afin de juger dans le temps de leur pertinence, et de leur impact sur l'intéressement versé aux salariés.

Abondement de la participation

La CFDT VINCI a saisi la direction générale du groupe afin de lui demander de laisser la possibilité, comme le prévoit la loi, de négocier un abondement de la participation. Notre objectif est évident : renforcer l'actionnariat salarié et atténuer la chute de la participation survenue cette année. Nous n'avons à ce jour aucune réponse du groupe, mais cela ne saurait attendre encore trop longtemps...

Tract mis en ligne le 15 avril 2009

<- Retour "Tracts"  I  Haut de page  I  <- Retour "Infos"