NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

7 octobre 2009
Journée mondiale pour un travail décent

La CFDT organise les 29, 30 septembre et 1er octobre 2009 dans toute la France trois journées de mobilisation, en particulier dans les entreprises en difficulté, au plus près des salariés. Cela concerne donc plus particulièrement les salariés et les entreprises directement touchées par la crise actuelle. Ainsi, la CFDT investit pendant  ces 3 jours les bassins d’emplois où le nombre de salariés, qui chaque jour rejoignent les rangs des chômeurs, augmente sans cesse.

Journée mondiale d'action
 De plus, pour la seconde année, à l’appel de la Confédération Syndicale Internationale [CSI], cette action sera complétée le 7 octobre 2009, à l’appel de la CFDT – CGC – CFTC – CGT – FSU – Solidaires – UNSA, d’une mobilisation sous différentes formes [réunions d’information, distribution de tracts, manifestations, débats, meetings dans tout le pays] pour que chaque salarié puisse évoluer dans un travail décent.  Dans le contexte de crise mondiale qui frappe particulièrement les pays les plus pauvres, cette journée doit prendre encore plus de relief et montrer que le mouvement syndical fait pression, partout dans le monde, pour des mesures favorisant le respect des droits fondamentaux au travail. Pour la CFDT, cet action intersyndicale doit permettre de donner une visibilité forte dans notre pays, notamment vers les salariés qui connaissent les situations les plus précaires.

Cela rejoint la position de la CFDT pour que chacune et chacun puisse être « respecté » dans son travail. Une mobilisation mondiale forte et une intersyndicale soudée en France seraient de nature à nous laisser espérer que les syndicats ont la volonté de s’organiser pour répondre aux demandes et besoins des salariés.

Il ne s’agit donc pas d’une journée nationale d’action comme celles des 29 janvier, 17 mars et 13 juin derniers, mais bien d’une journée d’action mondiale à laquelle les syndicats français donnent un relief particulier en adéquation avec les actions qu’ils mènent face à la crise.

Ne pas attendre pour agir
Ainsi, la CFDT ASF n’a pas attendu cette journée pour interpeller l’entreprise tant sur la situation de l’emploi dans toutes les filières et leur impact sur la dégradation des conditions de travail dans les équipes, facteurs de stress et de risques psychosociaux. ASF a commencé à apporter des réponses, notamment dans son courrier du 17 septembre où elle reconnaît implicitement qu’il faut effectivement se pencher sur ce dossier.
 
Pour la CFDT, il convient désormais de passer des intentions aux actes et pour cela, d’engager très rapidement, et formellement, avec les organisations syndicales et les instances appropriées, des discussions constructives pour déterminer des axes d’amélioration. Nous avons aussi obtenu des engagements de négociations sur la pénibilité et la dangerosité de certains métiers.

Il y a donc des opportunités à saisir et des chantiers importants à mener dans les mois qui viennent. Pour donner plus de force à nos actions, nous devrons pouvoir compter, le moment venu, sur l’implication et la mobilisation de tous.

C’est pourquoi, dans un premier temps, et bien que nous n’appelions pas à faire grève le 7 octobre prochain, nous encourageons les salariés d’ASF qui peuvent se rendre disponibles, à participer aux différentes manifestations qui se dérouleront en France ce jour là [et dont nous publierons la liste sur nos sites]

Tract au format PDF

Pour en savoir +
Communiqué intersyndical
Lieux des rassemblements
http://www.wddw.org/

Info mise en ligne le 1 octobre 2009

BoutonAccueil