NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

 

Travailleurs handicapés

La politique d'emplois
doit être affirmée

Trois réunions de négociation viennent de se tenir depuis le mois d’octobre. L’accord actuel arrivant à son terme, il s’agit d’essayer de parvenir à un nouvel accord d’entreprise pour les 3 prochaines années.

Pour la CFDT, l’accord actuel laisse un goût amer, mais il nous faut en tirer les conséquences. En effet, un volet de 20 embauches en CDI était prévu dans l’accord, à mettre en œuvre sur 2010, 2011 et 2012. Cet objectif ne sera pas tenu, loin s’en faut.

Aujourd’hui, il y a un décalage accablant pour ASF et VINCI, entre le discours sur le thème du handicap, et les engagements non tenus en la matière. Et l’incompréhension est importante entre le recours aux contrats CDD dans toutes les filières [preuve qu’il est possible d’employer des salariés handicapés]  et la quasi absence d’embauches en CDI. Qui peut le moins peut le plus !

Même si le recours à la sous-traitance vers le « secteur protégé » est significatif et permet à ASF de dépasser ses obligations légales en matière d’emploi de travailleurs handicapés, la CFDT ne peut se satisfaire de cet échec, hélas conforme à la politique d’emploi concernant toute l’entreprise.  C’est d’autant plus regrettable lorsque nous savons qu’en cette période de crise, le chômage des personnes handicapées a augmenté deux fois plus vite que celui du tout public : +11,7% contre +5.6% [sur la période juin 2011 / juin 2012].

Suite à la dernière réunion du 21 novembre, la CFDT a fait une nouvelle proposition garantissant un nombre d’embauches « atteignable » et une consolidation de cette ambition par un pourcentage d’embauches pouvant aller au-delà de ce nombre si toutefois les embauches devaient être, sur les 3 prochaines années, plus importantes que prévu.

Pour autant, au-delà de ce volet emploi dont le bilan ne satisfait personne, le second, relatif aux aménagements de postes, aux maintiens dans l’emploi et aux reclassements est plus positif. En effet, des actions concrètes ont été menées à terme, et des résultats significatifs obtenus.

C’est toute la difficulté de cette négociation : concilier ces deux volets, avec leurs parties positives et négatives, et peser sur la politique d’emploi et d’insertion des personnes en situation de handicap et de leur maintien dans l’entreprise.
Un projet d’accord a été remis aux organisations syndicales. Il servira de base à la consultation du CCE le 12 décembre, et ensuite les organisations syndicales devront se positionner.

 

Le tract en PDF, c'est ici


Info mise en ligne le 26 novembre 2012

BoutonAccueil