NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

 

Négociation Maîtrise d'Encadrement

Déjà vu...

La négociation, à l’initiative de la direction, vient de redémarrer ce 22 janvier 2013 avec en filigrane l’échec de l’été 2011. Cette décision fait suite aux rencontres entre la direction et les salariés de la Maîtrise d’encadrement tout au long de ces derniers mois, au cours desquelles elle aurait décelé un « certain enthousiasme » pour y revenir…
Il faut reconnaître que l’épisode précédent a donné lieu à une certaine déception quant au manque d’ambition et de moyens consentis par ASF, pour donner de réelles perspectives à ces salariés. Dans ces conditions, pourquoi afficher d’emblée les mêmes arguments et les mêmes approches que ceux qui avaient conduit à un refus massif. Ainsi, La DRH affirme vouloir reconnaître le rôle de la Maîtrise d’encadrement et, immédiatement après, s’empresse de présenter son tristement célèbre « forfait jours », qui n’avait que trop pollué les esprits lors de la négociation précédente. La CFDT a réaffirmé que les TSA actuels répondaient aux besoins, et qu’il n’était pas indispensable de changer cette organisation du travail, puisqu’elle permet de concilier vie privée et vie professionnelle.


En tout état de cause, pour la CFDT, le fond du débat doit porter sur le rôle et la reconnaissance de la Maîtrise d’encadrement et non pas sur le forfait jours qui est loin d’être un élément prépondérant pour atteindre ces objectifs.

La CFDT a donc demandé à recentrer les échanges sur les véritables enjeux : la charge de travail qui augmente régulièrement, l’accumulation et la diversité des missions, une polyvalence grandissante, les perspectives et les besoins de l’entreprise…
Puisque la direction affirme qu’elle a de l’ambition pour ces salariés, alors il convient de définir ensemble les moyens à mettre en place pour y parvenir. Un énième « saupoudrage » ne serait pas à la hauteur des attentes.
Après avoir écouté les différents points exposés par les organisations syndicales, la direction a proposé comme pistes de réflexion pour la réunion du 6 février prochain :

  • la polyvalence entre les métiers,
  • le principe de simplification du système de rémunération,
  • une meilleure répartition des charges de travail,
  • la valorisation des performances sous des formes à négocier,
  • mieux appréhender les formations et l’accompagnement, lors de changements de métiers voire de filière,
  • une « prime collective variable », fruit de la transformation éventuelle en euros des 3 jours dits « de bon soldat »

TLa CFDT est restée sur sa faim et a exprimé son étonnement à l’issue de cette première réunion. En effet, nous avions espéré, à tort, que la direction aborderait cette négociation avec des approches nouvelles et ambitieuses... Pour autant, des pistes méritent d’être étudiées, avec une priorité essentielle : une juste reconnaissance des missions et de l’engagement au quotidien. Il faut offrir de véritables perspectives à tous les salariés de la Maîtrise d’encadrement, quel que soit leur métier. La CFDT se tient prête à faire des propositions pour y répondre.

Le tract en PDF c'est ici

 
Info mise en ligne le 23 janvier 2013

BoutonAccueil