NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

Salaires 2013
Le compte n'y est pas...

La seconde réunion de négociation s’est tenue le 6 février dernier. Elle n’a pas permis de beaucoup avancer, tant les propositions de la direction sont faibles.
Dès la 1e réunion du 22 janvier, la CFDT a été la seule organisation syndicale à avancer une revendication chiffrée, en demandant une enveloppe globale au-delà de 2%. Cette proposition a reçu une réponse lors de cette seconde réunion : c’est NIET !
Ainsi, toute revendication  complémentaire devrait être intégrée dans cette enveloppe de 1,83%. Cela limite fortement les marges de discussion !
Dans ces conditions qui laissent peu de place à une négociation digne de ce nom, autant aller tout de suite à l’essentiel.  Voici donc, à ce stade, les propositions de la direction, sous réserve d’un accord :

Propositions direction
par catégorie professionnelle

Montant
enveloppe

Augmentations

générales

individuelles

Ouvriers, Employés et Maîtrise de qualification (ouvriers autoroutiers, ouvriers d’atelier, ouvriers d’entretien, agents de surveillance, surveillants de travaux et filière administrative)

1,83%

1,1%

0,73%

Ouvriers, Employés et Maîtrise de qualification autre que ceux-ci-dessus (filière péage, télécom, technique)

0,9%

0,93%

Maîtrise d’encadrement

Talon de 0,9%

Cadres I-J-K-L

Prime éloignement

Revalorisation de 1,83%

La direction n’a toutefois pas totalement exclu de revoir à la hausse le niveau des augmentations générales, dans le respect de ses enveloppes de 1,83%, voire de ne pas faire d’AG différenciées, et d’augmenter davantage la prime d’éloignement.
î En l’absence d’accord, la direction s’est empressée d’ajouter que les enveloppes de 1,83% de la masse salariale de chacune des catégories professionnelles ci-dessus seraient revues à la baisse, ainsi que la prime d’éloignement.
Il faut donc en conclure que les augmentations générales diminueront et que les augmentations dites de « talon » disparaitraient !

Cette négociation, à peine commencée, paraît fortement verrouillée. Peut-on encore espérer que le dialogue conduise à une issue plus favorable, qui permette au moins de préserver le pouvoir d’achat des salariés d’ASF et de consolider les augmentations générales ? La CFDT va poursuivre son action dans ce sens lors de la prochaine, et dernière réunion, qui se tiendra le 28 février 2013.

Le tract en PDF, c'est ici

 
Info mise en ligne le 13 février 2013

 

 

BoutonAccueil