NOS INFOS
Toute l'actualité
Tracts
Courriers
Vie des régions
Le Mag
Agenda social
Media

RUBRIQUES
Accords d'entreprise
Droits
Dossiers
Repères
Archives

LA CFDT
Nous connaître
Notre réseau
Nous rejoindre
Liens utiles
Nous écrire

 

Pouvoir d'achat :

des faits, pas des paroles.

 

Là où l’entreprise est obnubilée par la limitation de la masse salariale, la CFDT souhaite avant tout améliorer le pouvoir d’achat des salariés. Et les possibilités d’action sont diverses.

Salaires

Cette année, la CFDT a décidé, seule, de signer l’accord salarial 2013. Même si toutes nos revendications n’avaient pas été atteintes, le projet d’accord signé permettait de garantir une Augmentation Générale moyenne de 1,5% pour tous (entre 1,4% et 1,2% pour l’encadrement) (1). Au final, faute de signataires suffisants, celle-ci n’a été que de 1% avec une disparition pure et simple des augmentations générales pour l’encadrement.

Il y a ceux qui affirment dans leurs tracts « qu’il vaut mieux rien que presque rien » ou « que cette non-signature 2013 contraindra la direction à revoir ses positions lors de la prochaine Négociation des Salaires ». Qui peut croire cette fadaise ? En quoi une non signature peut-elle impressionner la direction ? Ce qui est sûr, par contre, c’est que le manque à gagner est d’environ 180 € annuels pour les plus bas salaires de base ASF. À cela, il faut rajouter vos accessoires. Nous vous laissons donc calculer ce que cela représente sur votre évolution de carrière à 5, 10, 15 ou 20 ans ! Et il y aura aussi un impact sur votre intéressement et votre participation, sans parler des cotisations retraites qui seront dégradées. Ce sont des milliers d’euros sur une carrière qui s’envolent définitivement pour chacun d’entre nous. Par contre Vinci Autoroutes se frotte les mains car ces économies ont été faites sur votre dos ! C’est en pensant à tous ces effets négatifs que la CFDT a signé cet accord et nous l’assumons !

Intéressement

La signature de l’accord d’intéressement a permis, depuis les dernières élections professionnelles de 2009, à chaque salarié de percevoir en moyenne 1600 € annuels (abondement non inclus). Que penser de ceux qui refusent de signer mais pas de percevoir leur intéressement à titre individuel ? Qu’il s’agit sans doute d’un soutien silencieux.

Participation

Si la CFDT signe cet accord, c’est d’abord parce qu’il permet de limiter la durée de blocage de ces sommes à 5 ans (au lieu de 8). Depuis 2009, les sommes annuelles versées ont été en moyenne de 3200 €. Cet argent est le fruit de vos efforts, vous devez pouvoir en disposer au plus tôt !

Partage des bénéfices

En signant cet accord (avec un autre syndicat), la CFDT a permis à chaque salarié d’ASF de toucher depuis 3 ans une prime moyenne de 350 euros annuels.


Responsabilité des syndicats

La CFDT prend ses responsabilités à chaque fois qu’il y a un gain pour les salariés. Cela a été le cas pour TOUS les thèmes cités ci-dessus. Alors, quand certains critiquent notre engagement, notamment sur les salaires, ils devraient proposer aux salariés des alternatives permettant de contraindre l’ASF et aboutir à de meilleurs résultats. Hélas, nous n’avons rien vu venir ! Résultat : perte sèche de pouvoir d’achat pour tous les salariés d’ASF !

VOTEZ RESPONSABLE, VOTEZ CFDT !

(1)  Rappelons que sur les 12 mois précédant cette négociation, les prix à la consommation avaient évolué de 1%.

Info mise en ligne le 27 octobre 2013

BoutonAccueil